Le poêle à granulés de bois

Le poêle à granulés de bois

Le poêle à granulés a l’avantage d’être simple à installer, facile à utiliser et économe. C’est aussi un investissement intéressant puisqu’il divise par deux la facture de chauffage pour votre logement tout en étant plus performant. Ajoutons que le bois est le combustible le moins coûteux du marché et celui qui est le plus en accord avec les préoccupations environnementales.

Le principe d’un poêle à granulés

Le poêle à granulés est un appareil de chauffage récent qui fonctionne grâce à la combustion de granulés de bois, autrement appelés pellets (contrairement au poêle à bois nécessitant des bûches ce qui est beaucoup plus encombrant). Pratiques, économiques et performants (rendement énergétique supérieur à 80 %), ils sont issus de la reconstitution industrielle de sciures de bois. Achetés en vrac, ils nécessitent des conditions ambiantes de stockage sèches.

Le pellet présente un taux d’humidité inférieur à 10 % et possède une productivité en matière d’énergie supérieure aux autres types de bois (bûches notamment). D’une puissance petite à moyenne, un modèle neuf coûte entre 4 000 € et 6 000 €, sachant que cet équipement est éligible au crédit d’impôt, utile pour abaisser le coût de son installation.

L’installation d’un poêle à granulés de bois

L’appareil de chauffage est simple à installer car il ne nécessite aucun raccordement à un quelconque chauffage central. Néanmoins, avec le processus de combustion, des fumées se forment. Pour être évacuées, l’installation réclame la mise en place d’un conduit de cheminée. Si le logement est déjà équipé d’un tel dispositif, un simple tubage en inox suffit. En revanche, si le logement n’en a pas, les professionnels recommandent une installation en ventouse.

Sachez que l’appareil en lui-même est fabriqué à partir de matériaux dits réfractaires à l’instar de l’acier ou de la fonte, c’est-à-dire résistants aux effets induits par les hautes températures. Il faut également noter que les poêles à granulés incluent une technologie différente selon la nature du logement à chauffer. Ainsi, un poêle à masse ou ventilé est conseillé pour des grands volumes, contrairement aux modèles à rayonnement naturel.

Avantages et inconvénients du poêle à granulés

L’atout principal d’un tel équipement de chauffage est l’automatisation du chargement du combustible. Il est doté d’un système de recharge qui répartit automatiquement les pellets à l’aide d’une vis sans fin. Conséquence : une autonomie de l’appareil allant de 1 à 4 jours. De plus, le particulier règle à sa convenance les niveaux de puissance de la chaleur émise. Généralement très propres, les poêles à granulés ne requièrent qu’un entretien standard et délestent l’utilisateur de la manipulation de lourdes bûches de bois.

Côté inconvénient, relevons que l’automatisation du chargement demande un raccordement électrique pour assurer le fonctionnement de la vis sans fin et du ventilateur centrifuge, la programmation, la température ou l’allumage. Notez enfin que deux modèles de poêles à pellet sont commercialisés : ceux pulsant l’air chaud par ventilation d’où la production d’un léger bruit, ceux chauffant par convection, silencieux mais à la répartition thermique plus lente.

Pour bénéficier d’un crédit d’impôt lors de l’installation d’un poêle à granulés de bois chez vous, contactez un professionnel qualifié RGE.

En savoir plus :

Le poêle mixte bois et granulés

Articles en relation