La cheminée à foyer fermé

La cheminée à foyer fermé

Vous avez l’intention d’installer une cheminée dans votre futur logement et vous vous interrogez sur le modèle le plus performant en matière de rendement énergétique et thermique ? Voici quelques informations sur la cheminée à foyer fermé qui incarne une solution adaptée par rapport aux problématiques modernes.

Cheminée à foyer fermé : définition

La cheminée à foyer fermé est dotée d’une porte ou d’une vitre, ce qui la différencie totalement d’une cheminée à foyer ouvert traditionnelle. Elle est de plus en plus plébiscitée par les Français grâce à ses performances énergétiques et son aspect esthétique. La présence d’une vitre ou d’une porte permet de chauffer 6 à 7 fois plus qu’une cheminée à foyer ouvert. Son rendement oscille entre 70 % et 85 % contre 10 % à 15 % pour un foyer ouvert.

Il faut toutefois faire la distinction entre la cheminée à foyer fermé et l’insert. Si l’aspect semble identique, la conception diffère. L’insert correspond à un cube qui s’installe à l’intérieur d’une cheminée nouvelle ou existante. En revanche, la cheminée à foyer fermé ne peut être installée qu’à partir d’une cheminée à foyer ouvert.

Les nombreux atouts d’une cheminée à foyer fermé

Le principal avantage est son rendement qui indique que 70 % à 85 % de la chaleur produite par la combustion du bois est récupérée et utilisée pour chauffer le bâtiment. Les déperditions thermiques ne représentent donc que 15 % à 20 %. La durée de chauffe est également plus longue (environ une dizaine d’heures) et la consommation de bois de chauffage est réduite.

La présence d’une vitre ou d’une porte entre le foyer et la pièce augmente la sécurité vis-à-vis des projections de braises ou de morceaux de bois incandescents. En termes de propreté, ce dispositif fermé permet de maintenir les cendres et les poussières à l’intérieur. Côté design, tous les projets sont envisageables : version murale encastrée ou adossée, modèle suspendu, en angle ou central. Il est même possible d’opter pour une porte coulissante plus esthétique.

Bon à savoir : une cheminée à foyer fermé peut se muer en chauffage central avec l’installation d’un diffuseur de chaleur.

Quelques inconvénients au niveau des travaux

La mise en place d’une cheminée à foyer fermé requiert un chantier conséquent. Celui-ci implique une opération de tubage, c’est-à-dire la pose d’un tube métallique dans le conduit afin d’évacuer les gaz de combustion très chauds. Dans le cas de l’intégration d’une nouvelle cheminée, il faut même la remplacer. Par ailleurs, l’entretien se veut plus régulier, même si des dispositifs de stabilisation du tirage et de ventilation des parois favorisent l’espacement des nettoyages.

La cheminée à foyer fermé est donc plus onéreuse qu’un modèle classique. Néanmoins, l’achat (1 000 € à 5 000 €) et les travaux (500 € à 1 500 €) doivent être perçus comme des investissements rentables grâce aux performances affichées. Ce type de cheminée chauffe mieux et plus longtemps, ce qui réduit notamment la facture de combustibles.

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel afin de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 % du prix d’achat. Pour cela, il faut que le professionnel vendeur soit certifié RGE et soit aussi celui qui réalise les travaux d’installation.

Pour en savoir plus

Articles en relation