Comparatif des matériaux de cheminées

Comparatif des matériaux de cheminées

Vous avez décidé d’installer une cheminée dans votre habitation mais vous hésitez encore sur le choix des matériaux à privilégier. Revenons ensemble sur les avantages et les inconvénients de la pierre, de la brique ou encore du béton.

Une cheminée en pierre

La pierre est le matériau idoine pour concevoir un coin cheminée chaleureux, naturel et authentique. Murale ou d’angle, la cheminée en pierre se modernise en se mariant à merveille avec d’autres matériaux comme du métal ou du verre. Parmi les types de pierre, on trouve :

  • la pierre de taille, idéale pour une cheminée de style rustique ;
  • la pierre blanche, rose, rouge, bleue…
  • le grès ;
  • le calcaire ;
  • le granit ;
  • la pierre extraite de la région de résidence type pierre de Bourgogne ou pierre du Gard, etc.

Une cheminée en marbre

Matériau noble par excellence, le marbre renvoie l’image d’un luxe voire d’une sophistication, rappelant évidemment les cheminées d’époque et leur manteau ornementé de petites sculptures et autre moulures. Les professionnels ont su adapter le marbre aux exigences de modernité pour apporter :

  • un cachet incroyable à la cheminée ;
  • un éventail de couleurs important ;
  • une grande résistance.

Une cheminée en brique

Une cheminée à bois peut être construite entièrement ou partiellement en brique. Ce matériau au style rustique a l’avantage de pouvoir emmagasiner la chaleur et de la restituer dans le temps, y compris lorsque le feu est éteint : c’est le brique réfractaire. Elle :

  • s’adapte aux foyers ouverts comme fermés ;
  • résiste aux températures très élevées ;
  • arbore plusieurs teintes allant du jaune clair au marron foncé ;
  • peut être peinte pour personnaliser la cheminée.

La cheminée en béton

Le béton est un matériau décoratif tendance, apportant à la cheminée un style contemporain moderne. Attention tous les types de béton ne peuvent supporter les fortes températures et le contact avec les flammes. Optez pour :

  • le béton cellulaire : doté d’une isolation parfaite, il retient bien la chaleur pour une diffusion optimale. Facile à poser, il est sensible au feu (fissures) ce qui oblige le propriétaire à lui adjoindre un foyer en brique ou en béton réfractaire.
  • le béton ciré : bien que résistant aux amplitudes thermiques, il est également sensible au contact du feu. Facile à entretenir, il dispose d’une durabilité dans le temps importante et d’une gamme de coloris élevée.
  • le béton réfractaire : alternative économique pertinente, il résiste au contact du feu et accumule la chaleur pour mieux la restituer dans le temps.

La cheminée en métal

Le métal est considéré comme un matériau d’habillage des cheminées. Particulièrement moderne avec ses formes parfois originales, le métal est moins encombrant et plus simple à installer que la pierre. Il sied aussi bien aux cheminées murales que centrales ou suspendues. Le conduit de fumée est généralement en inox, dont les caractéristiques de résistance aux fortes températures sont reconnues.

Bon à savoir : un insert en fonte possède une importante inertie (effet réfractaire) et fonctionne par rayonnement (chaleur homogène).

Besoin d’éclaircissement ? Faites appel à un professionnel qui sera ravi de vous accompagner dans l’élaboration de votre projet et de vous distiller de précieux conseils.

Pour en savoir plus

Articles en relation