Ce qu’il faut savoir avant d’acheter une cheminée

Cheminée

Pour des raisons pratiques de chauffage de votre logement ou pour des motifs essentiellement esthétiques, vous désirez acheter une cheminée ? Voici les points clés à évaluer avant de vous lancer dans une telle acquisition.

Achat d’une cheminée : quel budget ?

Afin d’affiner le budget nécessaire à la construction d’une cheminée, il est important de sélectionner le modèle adéquat. Par exemple, si votre habitation dispose déjà d’un foyer, l’acquisition d’un simple insert est suffisante. Sachez à ce titre que la fourchette de prix oscille entre 500 € et 2 000 €.
Si ce n’est pas le cas, le coût d’achat d’une cheminée atteint entre 1 000 € et 5 000 €, en fonction du modèle à foyer ouvert ou à foyer fermé. Il existe également les cheminées qui fonctionnent au bio éthanol ou à l’électricité. Celles-ci sont moins onéreuses puisqu’il faut compter entre 500 € et 2 000 €.

Coût d’installation et de construction d’une cheminée

Le budget doit inclure l’installation ou la construction de la cheminée. Ces travaux sont impérativement confiés à un professionnel pour respecter notamment les normes en vigueur et éviter les risques d’incendies ou d’accidents. La durée des travaux s’étale sur au moins 2 jours, leur coût variant selon les cas de figure : 500 € pour un insert, 1 000 € à 2 000 € pour le creusement et la pose du conduit d’évacuation, matériaux inclus.

L’astuce est de réclamer plusieurs devis détaillés auprès des professionnels compétents de votre région. Cela permet de faire des comparaisons efficaces entre les prestations souhaitées et de sélectionner l’entreprise ou l’artisan proposant le meilleur rapport qualité / prix.

Information sur l’achat du bois de chauffage

Outre l’achat et l’installation, le budget doit avoir en perspective les coûts liés aux combustibles. A titre informatif, un stère de bois de chauffage vaut environ entre 50 € et 100 €. Les tarifs varient selon :

  • l’essence du bois : hêtre, sapin, chêne, etc. ;
  • les frais de transport : plus la distance de livraison est élevée, plus les coûts de transport (essence et temps de transport) grimpent ;
  • le taux d’humidité du bois : plus le bois est humide, moins il brûle rapidement, le bois sec étant donc plus recherché, il est plus onéreux.

Bon à savoir : pour avoir un ordre d’idées, on évalue entre 7 à 10 stères la consommation de bois pour une saison hivernale. Là encore, tout dépend des conditions climatiques qui sévissent sur votre lieu de résidence.

Frais d’entretien : le ramonage, une obligation

D’un point de vue légal, les propriétaires (ou le cas échéant les locataires) d’un logement équipé d’une cheminée sont obligés de la faire ramoner deux fois par an. S’ils ne répondent pas à cette exigence, ils peuvent être sanctionnés par une amende dont le montant s’élève à 450 €. Notez que les frais consacrés au ramonage de votre cheminée oscillent entre 40 € et 70 € par intervention.
Le ramonage permet de réaliser des économies sur le budget dédié aux combustibles, en améliorant le tirage de la cheminée. De plus, cette opération abaisse les émissions d’éléments polluants que sont les dioxydes de carbone et réduit les risques d’intoxication au monoxyde de carbone.

N’hésitez pas à faire appel à un spécialiste pour l’achat, la construction et le ramonage de votre cheminée !

Pour en savoir plus

Articles en relation