Sortie de toiture

Sortie de toiture

La sortie de toiture, équipement pour améliorer l’évacuation des fumées

Pour optimiser le fonctionnement d’un appareil de chauffage au bois, il est conseillé d’installer une sortie de toiture. En effet, cet équipement protège le conduit d’évacuation des fumées. Des précautions sont nécessaires lors de sa mise en place afin de s’assurer de l’étanchéité de l’ensemble du dispositif.

La sortie de toiture, installation complémentaire du conduit de fumée

Lorsqu’un domicile dispose d’un moyen de chauffage utilisant du bois voire du gaz (poêle, cheminée), il est nécessaire d’évacuer les fumées par l’intermédiaire d’un conduit. Celui-ci, après avoir traversé l’habitation, sort au niveau du toit. Afin d’améliorer le tirage de la cheminée ou du poêle, il est recommandé d’installer une sortie de toiture. Elle protège le conduit des :

  • vents qui rabattent la fumée
  • impacts liés à la chute d’éléments extérieurs (branches, petits animaux…)
  • infiltrations d’eau pluviale
  • entrées de neige

Sa hauteur est variable en fonction de la pente du toit. Elle sera d’autant plus importante que la pente est grande. Cet équipement possède une embase d’étanchéité et un chapeau de protection contre la pluie. Il est proposé en plusieurs formes (rondes, rectangulaires, carrées) et différents matériaux :

  • inox
  • pouzzolane (roche volcanique)
  • céramique
  • terre cuite

Installation et réglementation relatives aux sorties de toiture

Afin de faciliter l’évacuation des fumées, il est conseillé de positionner cet équipement parallèlement aux vents dominants (sur la pente du toit ou le faîtage) et à un endroit facilement accessible pour le ramonage. L’étanchéité doit être parfaite au niveau du raccordement avec le conduit ainsi qu’avec la couverture du toit. Les modèles en inox sont plus simples à mettre en place que ceux en maçonnerie, qui requièrent des travaux de gros œuvre.

La réglementation concernant les sorties de toiture est détaillée dans le DTU 24.1 (Document Technique Unifié). Ce texte explique notamment la hauteur minimale requise pour la souche ainsi que la distance minimale devant la séparer de toute autre construction. Ces valeurs dépendent notamment du type de toit (pentu ou en terrasse). Il est également recommandé de se renseigner auprès de la mairie du domicile pour connaître les éventuelles contraintes locales.

Avant de mettre en route votre cheminée ou votre poêle, consultez notre annuaire dans lequel sont référencés de nombreux professionnels spécialisés dans les systèmes d’évacuation des fumées.

Pour en savoir plus :

Articles en relation